Accueil » Blog » L’ex-président nigérian, Olesgun Obasanjo obtient un doctorat en théologie chrétienne

L’ex-président nigérian, Olesgun Obasanjo obtient un doctorat en théologie chrétienne

C’est l’info capitale depuis plusieurs jours au Nigéria et le buzz sur les nouveaux médias. L’ex-président nigérian (1976-1979-1999-2007), Olusegun Obasanjo a soutenu le vendredi 08 décembre, une thèse en doctorat en théorie chrétienne.

Obasanjo obtient ainsi un diplôme de troisième cycle à la National Open University of Nigeria (NOUN), après avoir quitté le pouvoir en 2007, après deux ans passés à la tête de l’Etat fédéral du Nigeria.

L’ancien général de l’armée nigériane s’était, depuis 2014, inscrit en année de thèse de théologie chrétienne. Après avoir obtenu un diplôme d’études supérieures dans cette même discipline.

 

A la fin de sa soutenance de sa maitrise, l’ex-chef d’Etat avait notamment indiqué : « Je retourne à l’école car tout ce que j’entreprends est basé sur une aspiration… J’aspire toujours à quelque nouveauté sur ma ferme. Je le fais dans le cadre de mes activités internationales. Je le fais quand j’écris. Je le fais dans le cadre du renforcement de mon travail universitaire qui contribue à aiguiser mon esprit et à renforcer ma foi ».

 

Initialement fondée en 1983, la NOUN (national open university of Nigeria) a officiellement démarré ses cours en 2001.

Sa rencontre avec Dieu dans les geôles du dictateur Sani Abacha

Emprisonné par le pouvoir de Sani Abacha, qui l’accuse de complot. Olusegun Obasanjo croise le chemin de Dieu dans l’enfer carcéral auquel le chef de la junte militaire au pouvoir le soumet. Il affirme avoir « trouvé Dieu » en prison et devient chrétien baptiste. Nous sommes en 1995. Il est remis en liberté en 1998, après le décès brutal d’Abacha.

Un an plus tard, il accède à la magistrature suprême du pays. Largement soutenu par la communauté (Yoruba), il rempile en 2003 pour un second mandat face au Muhammadu Buhari (Haoussa), après une campagne électorale qui a cristallisé les tensions religieuses et ethniques.

 

Cependant, Olusegun Obasanjo n’a eu un parcours atypique en politique. Il a été président (militaire) du Nigeria une première fois entre 1976 et 1979, après l’assassinat, en 1976, de Murtala Mohammed, le président de l’époque. Il rédige alors une nouvelle Constitution, organise la transition et des élections avant de se retirer du pouvoir pour céder la place au président nouvellement élu Shehu Shagari.

FREDERIC GORE-BI


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inline